Les championnats du monde junior ont eu lieu du 01.07.2024 au 06.07.2024 à Pilsen en République tchèque. Ces championnats du monde ont été couronnés de succès pour l’équipe suisse avec 7 médailles (dont 3 en or), 5 diplômes et 3 places dans le top 10. L’équipe suisse a également remporté le classement par nation. Une grande partie de ce succès a été garantie par Matthieu Bührer et Loïc Berger, deux athlètes du cadre romand. Matthieu a survolé ces championnats du monde en ramenant 3 médailles d’or (sprint, longue distance et relais) et une médaille d’argent (moyenne distance) sur les 5 disciplines. Les derniers athlètes à avoir autant dominé les championnats du monde étaient Kasper Fosser et Simona Aebersold… Loïc a également livré une prestation très remarquée avec une médaille d’or (relais), une médaille d’argent (relais-sprint), une médaille de bronze (sprint) et un diplôme (longue distance).

Matthieu et Loïc n’étaient pas les seuls athlètes du cadre romand à participer aux JWOC. Florian et Tobias Nagel se sont qualifiés sous les couleurs de l’Allemagne tandis qu’Elias Schafer s’est qualifié sous les couleurs de l’Autriche. Ces 3 athlètes ont également fait de bonnes courses avec notamment une 18e place pour Florian en longue distance, une 11e place en relais pour Elias.

Et dire qu’avoir déjà un athlète du cadre régional qui va aux JWOC est déjà une bonne chose… Nous en avons envoyé 5 (!). Ceci traduit un niveau extrêmement élevé dans notre cadre, permettant à tous les athlètes de se mesurer les uns aux autres et se tirer mutuellement vers le haut. Une chance rare!

Résultats complets

Paul

Comme les années précédentes, le Cadre Romand a participé à la réalisation de la Tzampata, une course dans les escaliers de Fribourg où seuls les temps de la montée de ces fameux escaliers seront chronométrés et additionné. Cette course permet au cadre romand de gagner de l’argent afin de financer les différentes activités au cours de l’année.

Le dimanche 30 juin, rendez-vous à 7h30 sur la place de l’Hôtel de ville à Fribourg. Le réveil à un peu piqué pour certains… Nous avons reçu les explications de Térence concernant l’organisation globale de la course ainsi que les explications des chefs d’escaliers pour la mise en place de barrières, rubalise, oriflammes ou de banderoles de sponsors sur nos escaliers. Nous nous sommes ensuite dirigés vers nos postes attribués. Tout le monde était assigné à un poste, que ce soit en haut des escaliers pour encourager les coureurs, sur le bas pour les faire partir un à un ou encore à l’arrivée ainsi qu’au milieu du parcours pour le ravitaillement.

Vers 9h, les premiers coureurs étaient déjà sur le parcours, prêts à battre le record pour certains, ou, pour d’autres, tout simplement à s’amuser, en famille ou entre amis. Il faisait un peu nuageux et presque froid pour certains bénévoles, mais c’était la température parfaite pour les coureurs.

À 12h, le dernier départ était parti. Les bénévoles commencent à ranger leurs postes et certains à se diriger vers le départ, pour courir eux-mêmes ces 6 fameux escaliers. Noah, Arthur, Romain, Aurélie, Elizabeth et Marie ont donc dévalé, à la montée, les escaliers fribourgeois.  

À 13h30, c’était la remise des prix, avec des bons résultats pour certains : Marie 2ème, Elizabeth 8ème, Aurélie 3ème, et une 5,6 et 7ème place pour Noah, Romain et Arthur, tous et toutes dans leurs catégories respectives. 

Après la course, place au pique-nique (au pluriel pour Aurélien qui a mangé non seulement le sien mais aussi deux restes de wrap au poulet et un gros fond de bowl au saumon. Il avait toujours faim après tout ça…) et les rangements, qui furent rapides au vu de l’efficacité des bénévoles.

Chacun et chacune rentre finalement chez lui ou elle, en se réjouissant de la prochaine activité du cadre : le Jugendlager ! 

Elizabeth 

Après les courses de sélections de ce printemps, Swiss Orientiering a procédé aux sélections pour les EYOC 2024 et les JWOC 2024. Matthieu, Loïc se sont sélectionnés pour les JWOC tandis que Jonas s’est sélectionné pour les EYOC. Un grand bravo à eux!

Les sélections

Ce week-end à eu lieu le deuxième week-end de courses de sélection pour le championnat d’Europe (EYOC) et pour les championnats du monde junior (JWOC).

Le samedi matin nous nous sommes tous retrouvés au centre de course de Einsiedeln pour moyenne distance. Après 30min de bus, nous sommes arrivés sur la carte de Hoch-Ybrig, dans un terrain préalpin exigeant tant physiquement que techniquement, avec beaucoup de petites rivières, un peu de vert et surtout une grande pente. Nous avons eu au sein du cadre de très bons résultats, avec notamment une 3ème place pour Jules (H16), et un triplé du cadre romand en H18 avec Jonas (3ème), Loïc (2ème) et Matthieu (1er). Les entraîneurs ont également contribué à ce très bon résultat collectif avec une 2ème place en HE pour Térence. Bravo a eux!

Après la course, nous nous sommes déplacés en train en direction d’Oberarth pour y passer la nuit. Après le repas, nous avons fait une dernière préparation pour la SPM (championnats suisse de sprint en ville), et sommes allés nous coucher. Le lendemain nous nous sommes levés (très) tôt pour prendre le train à 7h15 et nous rendre dans la quarantaine qui était située dans l’enceinte de la très impressionnante Abbaye d’Einsiedeln. La SPM a eu lieu dans Einsiedeln, une carte oscillant entre des parties relativement rapides et un centre-ville plus technique. Cette course a également souri aux membres du cadre romand. On peut relever notamment le double de Loïc (2ème) et Matthieu (1er) en H18.

Il n’y a désormais plus qu’a attendre les sélections pour les EYOC et les JWOC!

Bravo a tout le monde et bonne récup’ !!!!

Robin

Moyenne distance: résultats, GPS
Sprint: résultats, GPS

Ce week-end à eu lieu le premier week-end de sélection pour les championnats d’Europe (EYOC) et les championnats du monde juniors (JWOC).

Le samedi matin avait lieu un test physique à Olten auquel seul les athlètes H20 ont participé. Après une course de 5.6km et 420m de dénivelé, Matthieu et Loïc sont arrivés premiers égalité suivi de près par Jan  les autres étaient un peu plus loin mais on tout de même fait une belle course.

Après un dîner bien mérité, il était maintenant l’heure du test cognitif. Cette année était différente des précédentes puisque c’était un nouveau test et il se faisait sur les téléphones.

Nous sommes ensuite allé à notre Pfadiheim dans les hauteurs d’Huttwil et après une après-midi billard/ping-pong/repos et un bon plat de pâtes, les derniers réglages et les dernières analyses pour le dimanche nous on occupé toute la soirée.

Le lendemain matin nous sommes partis pour Madiswil pour la course de sélection longue. La course avait lieu sur la carte de Schmidwald, une carte avec deux parties assez différente, l’une plus plate avec beaucoup de chemins et l’autre dans les pentes. À l’arrivée, une deuxième place pour Loïc, une troisième place pour Matthieu, des haut, milieux, bas de classement et quelques disqualifications. Après une douche et un pique-nique bien mérité direction la maison.

 

Notre camp a eu lieu du 29.03.2024 au 07.04.2024.

Nous sommes partis en milieu d’après-midi de suisse pour l’Italie. Tout le monde avait de petits yeux à la suite du long voyage de 15 heures de train jusqu’à Foggia, grande ville du nord des Pouilles. Comme nous sommes arrivés aux aurores samedi matin, nous en avons profité pour un peu visiter cette grande ville en attendant les bus (l’agence de location n’ouvrait qu’à 9h). A peine arrivés au logement – une grande villa avec piscine – nous sommes repartis pour le premier entrainement dans la Foresta Umbra, qui est une grande réserve naturelle. Le terrain est très différent de ceux qu’on a en suisse ! C’est à dire qu’il y a quasiment que du microrelief et du houx alors qu’en suisse on n’a que peu microrelief (sauf dans le Jura) et quasiment que des ronces… c’était un terrain assez dur techniquement même si on voyait bien les éléments.

Le lendemain, nous avons recouru dans la Foresta Umbra. Nous avons fait le matin un entrainement relief assez compliqué et l’après-midi un relais avec le cadre zurichois qui était aussi en camp dans les Pouilles. C’était sympa de pouvoir s’entraîner avec un autre cadre suisse.

Lundi on a fait notre premier sprint en ville du camp à Monte Sant Angelo. Très belle petite ville, très pentue avec beaucoup d’escaliers. On a fait 2 parcours extensifs (1 avec des long et 1 avec des petits postes) pour se familiariser avec le terrain, puis on a fait un parcours intensif qu’on a pu refaire une deuxième fois pour voir combien on pouvait s’améliorer en connaissant déjà le parcours. Certains on fait 2 minutes de moins sur un sprint de 7-9 Minutes! L’après-midi c’était repos. Nous avons donc pu visiter cette jolie petite ville et y manger une glace. On est ensuite rentrés à la villa pour profiter de la piscine. Comme on avait un four à pizza dans le jardin, on en a profité pour faire des pizzas.

 

Mardi matin nous avions une Middle intensive toujours dans la Foresta Umbra, qui ne s’est d’ailleurs pas bien passée pour beaucoup de monde… une fois cet entrainement fini, on avait un entrainement boussole facultatif. La plupart des grands ont fait l’entrainement et les plus jeunes sont rentrés et ont fait du renforcement au bord de la piscine.

Mercredi, nous sommes retournés en voiture à Foresta Umbra. Ce jour-là c’était pour un entrainement longue distance, qui était technique avec le microrelief. Après cet entrainement, nous avons mangé des sandwichs comme à notre habitude. Nous avons quitté la forêt pour aller à la plage. L’entrée de la plage était fermée, donc plus loin, nous avons parquer les bus et nous sommes allé à pied par un chemin peu fréquenté, et nous sommes arrivés à la plage. Nous avons beaucoup profité et les plus grands ont fait un château de sable magnifique. Après tout ça, nous sommes rentrés à la villa pour manger à nouveau des pizzas fait maison, et préparées par les entraîneurs !

Jeudi, nous avons quitté la villa pour prendre la route en direction de Matera. Arrivés là-bas, nous avons rejoint le cadre de Zurich pour faire un KO sprint. Le matin, il y avait donc la Qualification. À midi, nous avons mangé, et l’après-midi, il y avait 2 courses, ou grâce aux résultats il y avait différentes catégories de finales. Ces entrainements de sprint était incroyables, car c’était des terrains de sprint techniques comme on en voit rarement, beaucoup ont apprécié faire ces sprints dans Matera. C’est vraiment un des terrains les plus technique et c’était dingue de pouvoir faire de la CO là-bas, ces sprints ont été mémorable pour tous ! Après ces entrainements, nous sommes allés à notre nouvel hébergement, qui se situait dans la nouvelle ville de Matera, et nous avons à nouveau mangé des pizzas. Le soir nous étions libre et tout le monde est allé dans la vieille ville de Matera, pour en profiter, et visiter.

Vendredi matin, nous quittions Matera en route pour Castellaneta, ou nous avons fait des petits sprints, durant lesquels nous étions en duel contre un autre athlète. Le principe était simple: nous partions avec le même départ, avec 2 parcours différents mais équivalents en distance, avec la même arrivée. De l’arrivée nous allions au prochain départ et ainsi de suite. Après avoir fait 3 parcours, nous faisions les parcours que l’autre avait fait avant, ce qui a donné 6 petits sprints. Le terrain était sympa et technique, mais clairement moins technique qu’à Matera. A midi nous avons manger au bord de la mer, à coté de l’entrainement de l’après-midi. L’après-midi, l’entrainement était dans une forêt en bord de mer, avec du microrelief mais plus diffus que les entraînements précédents dans la Foresta Umbra. Cette forêt-là, était technique et était très dense, beaucoup ont aimé faire cet entraînement. Nous avons repris les bus, pour aller à notre dernier hébergement, qui se situait à Grottaglie. Nous avons mangé des pâtes sauce tomate, et pour le dessert, un gâteau, puisque c’était l’anniversaire à Elias. Tout le monde est allé se reposer au mieux pour la dernière journée d’entrainement.

Samedi, nous avons quitté l’hébergement pour aller à Martina Franca, faire notre dernier entrainement extensif, la ville et le terrain pour le sprint était top, le parcours était également magnifique. Beaucoup de coureurs était déçus de devoir finir le parcours car ils voulaient continuer de courir dans cette ville composés de pleins de petites ruelles étroites tournant dans tous les sens. Nous avons repris les bus et nous avons fait un stop à Alberobello pour manger notre pique-nique et nous avons eu du temps libre pour profiter de cette ville connue pour ses troulis (maisons avec les toit pointus). Nous avons repris les bus pour aller à Monopoli ou nous avons fait notre dernier sprint, et nous étions avec le cadre Zurichois. Il y avait 2 parcours intensifs, un pour les filles et un pour les garçons. La ville était top pour du sprint, malgré beaucoup de touristes dans la ville. Après ce dernier entrainement, nous avons mis à jour la photo du cadre Romand, car elle n’avait pas été changés depuis de nombreuses années… Nous avons repris les bus en direction de Foggia pour aller prendre le train. Nous avons mangé, et pris le train de nuit dans lequel nous avons dormi.

Matera de nuit
Alberobello

Dimanche, réveil compliqué pour tout le monde. Nous étions à Milan et nous attendions le prochain train. De Milan, nous sommes allés à Domodossola, et de la, nous sommes rentrés en Suisse et dans le voyage le cadre Romand c’est séparer pour que chacun rentre chez soi. C’est comme ça que se finit ce camp incroyable, dont tout le monde retiendra que des bons souvenirs ! Merci à tous !

 

 

Français ci-dessous

Vom 09.03-10.03 trainierten wir für 2 Tage im Emmental.  Das Weekend begannen wir mit einem Training auf dem Muniberg-Höchli. Die Planung von Routen war das Thema dieses ersten Trainings. Am Nachmittag stand eine intensive Middle auf dem Plan. Diese wurde zusammen mit dem Nordwestschweizer Kader auf dem Blattenberg durchgeführt. Matthieu Bührer gewann mit einem Abstand von 27 Sekunden die Middle. Wir übernachteten in dem Pfadiheim Willisau und hatten am Abend noch einen Theorieinput zum Thema PUR (= Planung – Umsetzung – Rückkopplung). Am nächsten Morgen ging es dann weiter mit einem Training, bei dem es das Gelernte vom Vorabend anzuwenden galt. Im Anschluss zum regulären Training gab es noch einen kleinen Sprint Cup. Nach einem Picknick fing es am Nachmittag leider an zu regnen. Dies hielt uns allerdings nicht auf nochmals in den Wald zu gehen. Als viertes und letztes Training dieses Weekends absolvierten wir ein Mutitechnik-Training darunter waren Korridor-, Multipost-, Long Legs- und Crokischlaufen.

Version en Français

Du 09.03 au 10.03, nous nous sommes entraînés pendant deux jours dans l’Emmental. Nous avons commencé le week-end par un entraînement sur la carte de Muniberg-Höchli. La planification des choix de cheminement était le thème de ce premier entraînement. L’après-midi, une middle intensive était au programme. Celle-ci a été organisé avec le cadre bâlois sur la carte de Blattenberg. Matthieu Bührer a remporté le Middle avec un écart de 27 secondes. Nous avons ensuite passé la nuit dans la maison scoute de Willisau et le soir, nous avons encore eu un apport théorique sur le thème PUR (acronyme en allemand signifiant Planung – Umsetzung – Rückkopplung = planification – mise en œuvre – contrôle). Le lendemain matin, nous avons poursuivi avec un entraînement au cours duquel il s’agissait d’appliquer la théorie vue la veille. L’entraînement a été suivi d’une Sprint-Cup. Après un pique-nique, la pluie s’est malheureusement mise à tomber l’après-midi. Mais cela ne nous a pas empêchés de retourner dans la forêt. Le quatrième et dernier entraînement de ce week-end fut un entraînement multitechnique composé d’un couloir, une CO-croquis (carte blanche avec les objets pertinents dessinés par l’athlète la veille), un multiposte et un parcours avec des longues tirées.

Version française ci-dessous

Am 13-14.01.2024 fand unser Planungswochenende statt. Am Samstagmorgen ging es mit dem Zug und einigen Verspätungen in Richtung Baden, wo die 40. Ausführung der Treslagstaffel stattfand. Dieser Anlass ist ein Staffellauf mit drei Läufern, bei dem jeder Läufer einmal im Wald und einmal in der Stadt läuft. Das Cadre Romand schaffte es, ganze 6 Staffeln für den Tag aufzustellen. Die ersten drei Strecken fanden nach dem Massenstart auf der Karte Tannwald statt, und die schnellsten der jeweiligen Strecke kamen nach etwa 16 Minuten zurück. Die Bahnen im Wald waren technisch eher einfach, doch gegabelte Posten konnten für Verwirrung sorgen.

Unser erstes Team beendete die drei Waldstrecken mit nur wenig Rückstand auf das erste Team. Im Stadtsprint wurde auf einer läuferisch anspruchsvollen Bahn alles gegeben, und unser erstes Team konnte sich den guten fünften Platz sichern. Leider konnten wir uns gegen die Zürcher nicht behaupten, aber abgesehen davon war die Staffel ein Erfolg. Danach setzten wir uns in einem Pfadiheim neben Baden nieder, und teilten uns in zwei Gruppen auf. Die eine ging noch kurz rennen, die andere stretchte ein bisschen. Nach dem Abendessen und der Saisonplanung wurde es dann auch Zeit ins Bett zu gehen.

Am nächsten Morgen stand ein Long Jog auf den lauftechnisch anspruchsvollen Lägerngrat an. Das Wetter war wunderschön mit viel Schnee, aber kalt und anspruchsvoll war es auch. Es war großartiges Erlebnis. Nach dem anschliessenden Mittagessen war es auch schon Zeit, das Pfadiheim aufzuräumen, und das schöne Baden zu verlassen.

——————————————————–

Version française

Notre weekend de planification a eu lieu le 13-14.01.2024. Samedi matin, nous avons pris le train, avec quelques retards, en direction de Baden, où se déroulait la 40e édition du Treslagstaffel. Cette course est un relais à 3 coureurs où chaque coureur court une fois en forêt et une fois en ville. Le Cadre Romand a pu aligner six relais pour cette édition. Les trois premiers parcours ont eu lieu après le départ en masse sur la carte Tannwald, et les plus rapides de chaque parcours sont revenus après environ 16 minutes. Les parcours dans la forêt étaient plutôt simples d’un point de vue technique, mais des postes bifurqués pouvaient prêter à confusion.

Notre première équipe a terminé les trois parcours en forêt avec peu de retard sur la première équipe. Lors du sprint urbain, tout a été donné sur une piste exigeante en termes de course, et notre première équipe a pu s’assurer une bonne cinquième place. Malheureusement, nous n’avons pas pu nous imposer face aux Zurichois, mais à part cela, le relais a été une réussite. Nous nous sommes ensuite installés dans un foyer scout à côté de Baden, et nous nous sommes divisés en deux groupes. L’un est allé courir un peu, l’autre s’est étiré un peu. Après le dîner et la planification de la saison, il était temps d’aller se coucher.

Le lendemain matin, un long jogging était prévu sur le Lägerngrat, une magnifique arête relativement partant de la ville de Baden. Le temps était magnifique et enneigé. mais il faisait froid. Une belle découverte! Après le repas de midi, il était déjà temps de ranger la maison scout, de quitter la belle ville de Baden et de rentrer à la maison.

Ci-dessous la version originale en allemand. Version rançaise plus bas:

Am Wochenende des 26./27. August stand der alljährliche Jugendcup auf dem Programm. Anders als in anderen Jahren fand der Einzellauf schon am Samstag statt und die Staffel erst am Sonntag. Beim Jugendcup rennen die einzelnen Regionalkader der Schweiz gegeneinander. Der Einzellauf wurde als Mitteldistanz in einem anspruchsvollen Wald in Gais (Appenzell Ausserrhoden) ausgetragen. Die LäuferInnen des Cadre Romand konnten ansprechende Läufe zeigen. Loic Berger gewann sogar in seiner Kategorie H18. Der Samstag endete mit kleinen Spielen, einem gemeinsamen Abendessen und einer Disco in der Turnhalle Gais. Am Sonntag begann der Tag sehr früh mit einem Frühstück und dem anschliessenden Putzen der Turnhalle. Bei regnerischem Wetter begaben sich die Regionalkader in Richtung Appenzell, wo die Jugendcupstaffel in Form einer Sprintstaffel ausgetragen wurde. Das Cadre Romand konnte mit drei Herrenteams und einem Frauenteam antreten. Aufgrund von Verletzungen und leichten Erkältungen mussten die Teams noch leicht angepasst werden.

Hier die Resultate der Staffel:
Damen
16.Platz Cadre Romand 1 +18:09min

Herren
7.Platz Cadre Romand 1 +04:06min
17.Platz Cadre Romand 2 +08:27min
23.Platz Cadre Romand 3 +13:23min

Mit den leicht enttäuschenden Staffelresultaten kam das Cadre Romand auf den 8. Gesamtrang. Damit wurde das Cadre Romand leider ein bisschen unter ihrem Wert geschlagen. Deswegen schaut das Cadre Romand bereits auf den nächsten Jugendcup mit Heimvorteil und will dort wieder einen Podestplatz angreifen.

Version française

Le week-end du 26/27 août, le cadre romand a participé à la Coupe des jeunes, opposant les différents cadres régionaux de Suisse. Contrairement aux autres années, la course individuelle a eu lieu le samedi et le relais le dimanche. La course individuelle s’est déroulée sous la forme d’une moyenne distance dans une forêt exigeante à Gais (Appenzell Rhodes-Extérieures). Les coureurs du Cadre romand ont réalisé des courses intéressantes. Loïc Berger a même gagné dans sa catégorie H18. Le samedi s’est terminé par des petits jeux, un dîner en commun et la traditionnelle disco dans le gymnase de Gais.

Le dimanche, la journée a commencé très tôt avec un petit-déjeuner suivi du nettoyage du gymnase. Par un temps pluvieux, les cadres régionaux se sont rendus en direction d’Appenzell, où le relais de la Coupe des jeunes s’est déroulé sous la forme inédite d’un relais sprint. Le Cadre romand a aligné trois équipes masculines et une équipe féminine. En raison de blessures et de légers refroidissements, les équipes ont dû être légèrement adaptées au dernier moment.

Les résultats du relais :
Femmes
16ème: Cadre Romand 1 +18:09min

Hommes
7ème: Cadre Romand 1 +04:06min
17ème: Cadre Romand 2 +08:27min
23ème:  place Cadre Romand 3 +13:23min

Au final, le Cadre romand s’est classé 8e au classement général, peut-être un peu en deçà de ce qui état espéré. C’est pourquoi le Cadre Romand se tourne déjà vers la prochaine Coupe des jeunes, qui se déroulera à domicile, et compte bien y décrocher une nouvelle place sur le podium.

Tobias und Florian Nagel