Version française ci-dessous

Am 13-14.01.2024 fand unser Planungswochenende statt. Am Samstagmorgen ging es mit dem Zug und einigen Verspätungen in Richtung Baden, wo die 40. Ausführung der Treslagstaffel stattfand. Dieser Anlass ist ein Staffellauf mit drei Läufern, bei dem jeder Läufer einmal im Wald und einmal in der Stadt läuft. Das Cadre Romand schaffte es, ganze 6 Staffeln für den Tag aufzustellen. Die ersten drei Strecken fanden nach dem Massenstart auf der Karte Tannwald statt, und die schnellsten der jeweiligen Strecke kamen nach etwa 16 Minuten zurück. Die Bahnen im Wald waren technisch eher einfach, doch gegabelte Posten konnten für Verwirrung sorgen.

Unser erstes Team beendete die drei Waldstrecken mit nur wenig Rückstand auf das erste Team. Im Stadtsprint wurde auf einer läuferisch anspruchsvollen Bahn alles gegeben, und unser erstes Team konnte sich den guten fünften Platz sichern. Leider konnten wir uns gegen die Zürcher nicht behaupten, aber abgesehen davon war die Staffel ein Erfolg. Danach setzten wir uns in einem Pfadiheim neben Baden nieder, und teilten uns in zwei Gruppen auf. Die eine ging noch kurz rennen, die andere stretchte ein bisschen. Nach dem Abendessen und der Saisonplanung wurde es dann auch Zeit ins Bett zu gehen.

Am nächsten Morgen stand ein Long Jog auf den lauftechnisch anspruchsvollen Lägerngrat an. Das Wetter war wunderschön mit viel Schnee, aber kalt und anspruchsvoll war es auch. Es war großartiges Erlebnis. Nach dem anschliessenden Mittagessen war es auch schon Zeit, das Pfadiheim aufzuräumen, und das schöne Baden zu verlassen.

——————————————————–

Version française

Notre weekend de planification a eu lieu le 13-14.01.2024. Samedi matin, nous avons pris le train, avec quelques retards, en direction de Baden, où se déroulait la 40e édition du Treslagstaffel. Cette course est un relais à 3 coureurs où chaque coureur court une fois en forêt et une fois en ville. Le Cadre Romand a pu aligner six relais pour cette édition. Les trois premiers parcours ont eu lieu après le départ en masse sur la carte Tannwald, et les plus rapides de chaque parcours sont revenus après environ 16 minutes. Les parcours dans la forêt étaient plutôt simples d’un point de vue technique, mais des postes bifurqués pouvaient prêter à confusion.

Notre première équipe a terminé les trois parcours en forêt avec peu de retard sur la première équipe. Lors du sprint urbain, tout a été donné sur une piste exigeante en termes de course, et notre première équipe a pu s’assurer une bonne cinquième place. Malheureusement, nous n’avons pas pu nous imposer face aux Zurichois, mais à part cela, le relais a été une réussite. Nous nous sommes ensuite installés dans un foyer scout à côté de Baden, et nous nous sommes divisés en deux groupes. L’un est allé courir un peu, l’autre s’est étiré un peu. Après le dîner et la planification de la saison, il était temps d’aller se coucher.

Le lendemain matin, un long jogging était prévu sur le Lägerngrat, une magnifique arête relativement partant de la ville de Baden. Le temps était magnifique et enneigé. mais il faisait froid. Une belle découverte! Après le repas de midi, il était déjà temps de ranger la maison scout, de quitter la belle ville de Baden et de rentrer à la maison.

Ci-dessous la version originale en allemand. Version rançaise plus bas:

Am Wochenende des 26./27. August stand der alljährliche Jugendcup auf dem Programm. Anders als in anderen Jahren fand der Einzellauf schon am Samstag statt und die Staffel erst am Sonntag. Beim Jugendcup rennen die einzelnen Regionalkader der Schweiz gegeneinander. Der Einzellauf wurde als Mitteldistanz in einem anspruchsvollen Wald in Gais (Appenzell Ausserrhoden) ausgetragen. Die LäuferInnen des Cadre Romand konnten ansprechende Läufe zeigen. Loic Berger gewann sogar in seiner Kategorie H18. Der Samstag endete mit kleinen Spielen, einem gemeinsamen Abendessen und einer Disco in der Turnhalle Gais. Am Sonntag begann der Tag sehr früh mit einem Frühstück und dem anschliessenden Putzen der Turnhalle. Bei regnerischem Wetter begaben sich die Regionalkader in Richtung Appenzell, wo die Jugendcupstaffel in Form einer Sprintstaffel ausgetragen wurde. Das Cadre Romand konnte mit drei Herrenteams und einem Frauenteam antreten. Aufgrund von Verletzungen und leichten Erkältungen mussten die Teams noch leicht angepasst werden.

Hier die Resultate der Staffel:
Damen
16.Platz Cadre Romand 1 +18:09min

Herren
7.Platz Cadre Romand 1 +04:06min
17.Platz Cadre Romand 2 +08:27min
23.Platz Cadre Romand 3 +13:23min

Mit den leicht enttäuschenden Staffelresultaten kam das Cadre Romand auf den 8. Gesamtrang. Damit wurde das Cadre Romand leider ein bisschen unter ihrem Wert geschlagen. Deswegen schaut das Cadre Romand bereits auf den nächsten Jugendcup mit Heimvorteil und will dort wieder einen Podestplatz angreifen.

Version française

Le week-end du 26/27 août, le cadre romand a participé à la Coupe des jeunes, opposant les différents cadres régionaux de Suisse. Contrairement aux autres années, la course individuelle a eu lieu le samedi et le relais le dimanche. La course individuelle s’est déroulée sous la forme d’une moyenne distance dans une forêt exigeante à Gais (Appenzell Rhodes-Extérieures). Les coureurs du Cadre romand ont réalisé des courses intéressantes. Loïc Berger a même gagné dans sa catégorie H18. Le samedi s’est terminé par des petits jeux, un dîner en commun et la traditionnelle disco dans le gymnase de Gais.

Le dimanche, la journée a commencé très tôt avec un petit-déjeuner suivi du nettoyage du gymnase. Par un temps pluvieux, les cadres régionaux se sont rendus en direction d’Appenzell, où le relais de la Coupe des jeunes s’est déroulé sous la forme inédite d’un relais sprint. Le Cadre romand a aligné trois équipes masculines et une équipe féminine. En raison de blessures et de légers refroidissements, les équipes ont dû être légèrement adaptées au dernier moment.

Les résultats du relais :
Femmes
16ème: Cadre Romand 1 +18:09min

Hommes
7ème: Cadre Romand 1 +04:06min
17ème: Cadre Romand 2 +08:27min
23ème:  place Cadre Romand 3 +13:23min

Au final, le Cadre romand s’est classé 8e au classement général, peut-être un peu en deçà de ce qui état espéré. C’est pourquoi le Cadre Romand se tourne déjà vers la prochaine Coupe des jeunes, qui se déroulera à domicile, et compte bien y décrocher une nouvelle place sur le podium.

Tobias und Florian Nagel

Le vendredi soir, nous sommes partis depuis Neuchâtel en train pour rejoindre le reste du groupe à la gare de Zürich. En arrivant là-bas, on est allés s’acheter à manger puis on a embarqué dans le train de nuit pour la Slovénie.

En montant dans le train, on a découvert qu’on n’avait pas de lit et qu’on n’allait pas passer la meilleure nuit de notre vie, mais bon avec une bonne ambiance, le trajet allait vite passer.

En arrivant à Ljubljana, on est allé s’acheter notre petit-déjeuner en attendant les entraîneurs qui étaient allés louer les bus, et c’était parti pour le premier entrainement suivi d’une sprintcup. L’entrainement nous a permis de bien découvrir le terrain qui est généralement accentué sur le relief (dépressions) et avec pas mal de pierres. Puis nous sommes allés au logement et nous avons fait une petite analyse de l’entrainement.

Le lendemain, nous avons participé à la cinquième étape de la OOcup ; terrain assez technique qui nous a valu quelques petites fautes. Suite à un petit problème avec le pneu d’un des bus, on a pu repartir au logement et on a analysé la course avec Livelox.

Le lendemain nous avons eu un entrainement boussole le matin. L’entrainement consistait à tenir la direction en pente. Ensuite on fait une sprintcup qui a été gagnée par Florian. Après ça, nous sommes allés admirer la vue.

L’après-midi c’était l’entrainement Workshop PUR (méthode d’orientation utilisée entre autre par le cadre suisse) divisé en trois parties ; une partie planification, une partie croquis et une partie où on avait supprimé les éléments jugés inutiles.

Le mardi, on s’est rendu à Vipava pour un relais sprint qui servait à sélectionner les athlètes pour la Jugendcup. Magnifique victoire de Térence et Aurélien. L’après-midi, c’était entrainement relief dans la forêt à côté de la forêt de la OOcup, puis nous avons fini par notre troisième sprintcup de la semaine.

Mercredi, c’était une moyenne distance intensive qui était dans un terrain avec une végétation plus dense que d’habitude, remportée par Justine sur le parcours court et Matthieu sur le parcours long. Nous avons ensuite eu entrainement boussole où il fallait voir tous les éléments que nous avions notés sur la carte le soir d’avant. Et le soir, on a eu droit à un bon barbecue pour profiter des derniers rayons de soleil.

Le sixième jour on a eu entrainement long legs sous la pluie ; 10 postes chez les longs pour 8,7km.

Ensuite, nous sommes descendus à la mer pour revoir le soleil.

Le lendemain, nous nous sommes réveillés sous une grosse pluie. Nous savions déjà que l’entrainement allait être mouillé. En arrivant au lieu d’entrainement de la finale de la sprintcup, les coachs ont pris la décision d’inverser les entrainements en raison du mauvais temps et de d’abord faire l’entrainement boussole relief. À la fin de l’entrainement, nous sommes allés nous mettre au chaud pour manger.

Plus tard dans l’après-midi nous, avons décidé de partir faire la finale de la sprintcup encore sous la pluie.

Pour finir le camp en beauté, nous avons fait un entrainement donuts qui consiste à tenir la direction depuis notre point d’attaque. Ensuite, on a fait une petite escale dans un parc aquatique à Ljubljana avant le voyage du retour.

En début de soirée, nous sommes allés manger à la gare et là, nous avons appris que le train n’avait pas pu arriver à la gare de Ljubljana à cause d’inondations. On a donc dû prendre un autre train et sans savoir où descendre ! On a suivi le mouvement de foule pour descendre au bon arrêt où nous attendait un bus qui était trop plein pour tous nous prendre. En attendant le deuxième bus, James a eu droit a une interview fort intéressante qui est disponible sur le compte Instagram du cadre. Ensuite, nous sommes arrivés à une autre gare où on a dû attendre deux heures un autre bus qui allait nous amener à Villach en Autriche où le train de nuit nous attendait. En arrivant dans le train de nuit, nous avons découvert que des gens étaient à nos places. Après les avoir fait partir, on a enfin pu dormir jusqu’à notre arrivée en Suisse.

Merci aux coachs pour ce magnifique camp !

Arnaud & Robin

Français ci-dessous

Am 10. Juni fand in Murten auf der Sportanlage Prehl bei optimalen Bedingungen der jährliche Piste Test statt. Rund 30-40 Athleten im Alter zwischen 13 und 20 Jahren aus dem Kader oder Interessierte von den umliegenden Klubs aus den Kantonen Freiburg, Neuenburg und Waadt nahmen am Testtag teil. Die Athleten hatten je nach Jahrgang entweder einen 1000m Lauf oder einen 3000m Lauf zu absolvieren. Es wurde in mehreren Heats um zu viel Verkehr auf der Bahn zu verhindern. So konnten die einzelnen Athleten optimal gepaced werden. Die Resultate konnten sich sehen lassen, viele Athleten konnten ihre persönlichen Bestleistungen unterbieten. Nach dem Test auf der Bahn absolvierte noch gut die Hälfte der Athleten den kognitiven Test im nahe gelegenen Pfadiheim Murten. Dort wurden die Athleten in vier verschiedenen Untertests Relief, Sprintroutenwahl, Höhenprofil und Querschnitt auf ihren Umgang mit OL-Karten getestet. Anschliessend gab es schon die Verabschiedung durch die Trainer. Der diesjährige Piste Test fiel ein bisschen kürzer aus als gewohnt, weil Swiss Orienteering diesen im Moment bearbeitet und ihn für die kommenden Jahre umgestalten will.

Maximilian

———————————————–

Le 10 juin, les tests PISTE annuels ont eu lieu à Morat, sur le centre sportif de Prehl, dans des conditions optimales. Environ 30 à 40 athlètes âgés de 13 à 20 ans, issus du cadre romand ou et des clubs des cantons de Fribourg, Neuchâtel et Vaud, ont participé à cette journée de test. Selon leur année de naissance, les athlètes devaient effectuer soit une course de 1000m, soit une course de 3000m. Plusieurs séries ont été organisées afin d’éviter un trop grand trafic sur la piste. Ainsi, chaque athlète a pu bénéficier d’un rythme optimal. Les résultats ont été impressionnants, de nombreux athlètes ont réussi à battre leurs records personnels. Après le test sur la piste, une bonne moitié des athlètes a encore passé le test cognitif dans la maison scout de Morat toute proche. Là, les athlètes ont passé un test basé sur des cartes de course d’orientation. Les exercicrs testaient la compréhension du relief, le choix de cheminement en sprint, profil d’altitude et coupe transversale. Ensuite, les entraîneurs ont déjà pris congé des participants. Cette année, le test de piste a été un peu plus court que d’habitude, car Swiss Orienteering est en train de le travailler et veut le réorganiser pour les années à venir.

Maximilian

Pour ce 2e weekend de courses de sélection durant l’Ascension, le cadre romand s’est déplacé au Tessin durant 4 jours. Les 2 premiers jours étaient consacrés aux derniers réglages et à l’acclimatation tandis que les courses avaient lieu le samedi et dimanche.

Nous sommes partis le jeudi matin de bonne heure pour le Tessin et après un pause pic-nic au col du Simplon avec une très belle vue sur les montagnes de la région, nous sommes repartis dans la Centovalli. Les routes étaient petites mais nous avançions à un bon rythme. Alors que nous étions très proches de la forêt du premier entraînement on a rencontré un panneau interdisant le passage sur la route. C’était donc demi tour et un détour d’une heure qui à été rajouté. Cette mésaventure nous a empêché de faire notre entraînement moyenne distance du jeudi. Nous sommes quand même allés faire un jogging dans la forêt à côté de notre hébergement. Lors de notre camp d’entraînement en 2021 nous avons faire une course d’orientation de nuit dans cette forêt et c’était très cool d’y retourner 2 ans après. 

Le lendemain, nous avons fait un entraînement longue distance à Capriasca. La forêt de Capriasca est très raide avec des parties ouvertes. L’entraînement était très technique mais nous avons profité d’effectuer les derniers ajustements avant la course. Le soir nous avons analysé la carte de la middle et nous sommes allés au lit de bonne heure.

Le samedi nous sommes partis au centre de course le matin. La météo n’était pas la meilleure avec quelques gouttes de pluie et les nuages gris. Une carte d’échauffement était à disposition pour les athlètes et nous avons profité de regarder le terrain une dernière fois. La course était très technique et la forêt était mouillée après la pluie dans la semaine.  Les parcours étaient exigeants. Mais il y a eu des bons résultats au Cadre Romand; bravo à Matthieu (4ème H20), Elias (10ème H20) Inès (4ème D20), Alina (8ème D20), et Justine (9ème D20). Le soir nous avons analysé nos choix de cheminements et regardé la carte du lendemain. On était tous très motivés.

Le départ était tôt car le voyage était assez long. Pour arriver au départ c’était 300m de dénivelé. Il y avait ensuite durant la course 350m pour les H16, 500m pour les D20, et 700m chez les H20. On savait tous que le dénivelé allait être très dur. La course était brutale avec des choix très compliqués et le terrain escarpé. Nous étions tous contents de finir nos parcours. Bravo à Matthieu (1er H20) et Loïc (3ème H20), Inès (1ère D20), et Alina (4ème D20). Merci aux entraîneurs pour avoir conduits les bus, nous avoir soutenus et préparés et les excellents repas!

Bravo à Matthieu, Alina et Inès qui sont sélectionnés pour JWOC et Justine et Loïc qui sont sélectionnés pour EYOC et bravo à tout le monde qui a couru, c’est des terrains tres techniques.

Les sélections pour les EYOC/JWOC

Ce week-end a eu lieu le premier week-end de courses sélection pour les championnats d’Europe/du monde junior.

Samedi nous avons eu un test physique à Olten donc pas de course d’orientation. Le parcours était de 5.6 km et 400 m de dénivelé pour tout le monde.

 Le cadre Romand a fait de bons résultats avec chez les filles Inès qui finit deuxième et chez les hommes Matthieu qui gagne la course suivi de Loïc.

Pour un orienteur il est dur de courir sans réfléchir alors pour compenser l’après-midi nous nous sommes armés d’un stylo afin d’aller faire des tests cognitifs qui compteront pour PISTE. Puis direction de notre Pfadiheim qui se trouvait entre Baden et Zurich. Après un petit match de foot et un bon plat de pâtes, il est temps de faire place aux spéculations pour le sprint de dimanche à Rapperswil puis au lit !

Dimanche réveil 6h40, petit déjeuner puis on prend le train direction la quarantaine à Rapperswil.

Le sprint n’était pas très technique (plutôt physique) mais les choix de chemins ont fait la différence. Pour les podiums, Inès a cette fois pris la première place et Matthieu a terminé deuxième chez les H18 et les H18 et les H20 combinés. Après une petite glace au prix d’un appartement parisien (j’avais oublié qu’on était à Zurich) nous avons pris le train (un peu fatigués) direction la maison !

Le lundi matin, nous (les neuchâtelois) sommes partis en bus direction Dôle après avoir pris Jules sur une route fortement enneigée ponctuée par un petit drift semi-contrôlé. Nous avons rejoint les deux autres bus à Dôle et nous sommes partis pour un sprint en ville sur un parcours avec beaucoup de choix de cheminement. L’après-midi nous sommes partis faire un premier entraînement dans les forêts de Bourgogne. Nous avons découvert les types de forêt dans lesquels nous irons courir durant le reste de la semaine: le blanc bien courable, le vert technique et le jaune ouvert avec beaucoup de buissons épineux. Après l’entraînement nous sommes allés à l’hébergement qui avait un grand jardin et un ruisseau.

Le lendemain, nous avons fait un entraînement boussole avec des donut autour des postes pour entraîner la prise de direction depuis le point d’attaque. Après quelques fautes nous avons terminé le matin par une sprintcup dans une partie technique de la carte composée de multiples buissons épineux.

L’après-midi nous avons fait un entraînement « Worshop » qui consistait en 3 parcours: un couloir, un multiposte et un parcours sans les chemins. Nous avons fait une analyse des entraînements du jour après le souper.

Le 3ème jour fut consacrer à la course de la 2ème étape des 3 jours de Bourgogne. Ce fut une longue distance dans la forêt des 7 communes. Nous sommes repartis avec la victoire de Mathieu et Sébastien. En rentrant nous avons fait une analyse des courses de sélection qui se dérouleront dans quelques semaines au tessin et à Rapperswil.

A la fin du temps imparti pour l’analyse des courses de sélection, Terence nous a énuméré 3 règles : pas à l’intérieur, pas plus d’un mètre après la rivière et pas besoin d’aller sur la route. S’ensuivit le top-départ de la CHASSE AUX ŒUFS, petite mention à Anouk qui s’est baigné dans l’eau très froide du ruisseau (vous savez, celui qui coule dans le jardin) pour découvrir le trophée de la chasse aux oeufs: le lapin en chocolat. Après cet épisode nous avons expliqué les courses et la Berglauf.

Le 4ème jour nous avons fait un entraînement boussole avec de gros rectangles blancs dans lesquels il fallait tenir la direction sans pouvoir contrôler sa position avec les objets de la carte. Il fallait donc être propre à la boussole. Celui qui a fait les meilleurs tirées c’est Florian, on voit au GPS (et sur strava) qu’il est allé parfaitement droit. L’après-midi c’était long legs, les jambes étaient déjà fatiguées des premiers entraînements mais il fallait quand même bien courir, la carte était au 15:000, avec longues tirées (1km par tirée en moyenne!). Ces 4 premier jour était très bien, avec de jolies cartes, mais très vertes.

Le 5eme jour nous sommes parti en bus en direction du plateau de Chenove pour faire un relais sur une carte dans la plus grande partie ouverte avec des buissons et avec des parties techniques.

Le relais à été remporter par Jules et Remo suivit de Patrizia et Victor et pour terminer le podium James et Anja. Nous sommes ensuite aller visiter Dijon et nous avons eu droit à une visite touristique par Victor. Nous sommes ensuite rentrés à l’hébergement et avons préparer les pizzas pour après l’entraînement de nuit puis nous sommes partis pour un Night-Diamond sur la carte de Chambolles et sommes rentrés tard dans la nuit. (ndlr: Un Night-Diamond consiste en un entraînement de nuit avec départ en masse composé de multiples boucles effectuées dans un ordre différent afin de séparer les coureurs)

Le 6ème jour nous avons pu dormir plus le matin pour récupérer de l’entraînement de nuit puis sommes partis pour un entraînement Partner sous la pluie, certains on même terminé sous la grêle alors que la plupart s’étaient déjà réfugiés dans le bus. La tempête passée nous sommes rentrés à l’hébergement avec un après-midi libre. Nous avons ensuite eu une petite théorie sur les plans d’entraînement.

Le 7ème jour l’entraînement du matin était une middle intensive sur la carte de Champ Lat avec une partie dans le blanc puis un passage dans un champ de ronces et d’arbre piquants pour sortir sur la carte de la sprint cup du premier jour et retourner dans la jungle de ronces.

Pendant le diner sur le parking, on s’est fait accoster par un grand-père qui nous a raconté plein d’anecdotes. Après ce petit intermède, nous sommes partis en direction de l’entraînement boussole de l’après-midi sur la carte de Chamerey. On a dû d’abord faire 100m de déni jusqu’au départ pour ensuite monter sur un vaste plateau et enfin redescendre jusqu’au parking. Le tout sans chemin noté sur la carte.

Pour le dernier jour on a eu droit aux traditionnels rangements et nettoyage de l’hébergement. Nous sommes ensuite partis pour le dernier entraînement. Après un dîner sur le parking, la bise et nous sommes tous rentrés en Suisse.

Ce week-end nous nous sommes rendus à Langenthal pour un week-end d’entraînement en forêt.
Samedi nous avons commencé par un entraînement boussole dans la forêt de Pfaffenweiher tracé par TR7. Qui s’est bien passé pour certains mais pas pour tout le monde, on ne citera pas les noms.
Sur la pause de midi Jean-Macé s’est entraîné pour l’EURO 2024.
Le deuxième entraînement était une middle technique dans la forêt de Rappenchopf. Elle a été gagnée par Tobias sur le parcours long et Jules sur le parcours court.
Le soir, Antoine nous a fait une présentation sur le contact avec l’adversaire. Maintenant nous savons tous comment réagir si un adversaire insulte notre mère au départ ! Merci Antoine

Le dimanche nous nous levés vers 8h00, avons déjeuné et procédé au nettoyage du logement. Ensuite nous sommes partis à Langholz pour un entraînement intensif : des départs de relais.
L’entraînement terminé nous avons pic-niqué au bord du feu et joué au football.
Le dernier entraînement du week-end était à nouveau un entraînement boussole dans la même forêt que celle du matin.

Merci Jérémie pour l’organisation de ce week-end.

Sébastien & Anouk

 

Traduction française ci-dessous

Am 18. und 19. Februar ist das Cadre Romand für ein Sprint-Weekend in den Kanton Bern gefahren.

Samstag war dem Knockout-Sprint gewidmet und am Vormittag fand die Qualifikation mitten in Burgdorf statt. Guillaume hat als Bahnleger für eine abwechslungsreiche Bahn mit interessanten Routenwahlen gesorgt, wobei Posten 6 die längste und wohl anspruchsvollste Routenwahl war.

Von den drei möglichen Routen setzte sich die nördliche Route als Optimalroute durch, wobei die Schwierigkeit bestand, den Durchgang unter der Brücke zu erwischen, was viele Läufer von der ursprünglich geplanten Route abkommen liess.

Es war ein relativ langer Lauf mit rund 15 Minuten Siegerzeit in den beiden Kategorien und ein Aufstieg gegen Ende machte es zu einem harten Lauf.

Die Quali hat die Heats im Halbfinale bestimmt und es gab zwei Kategorien: Kurz und lang. Da es 9 Teilnehmer in der kurzen Kategorie hatte und nur 7 Teilnehmer bei lang, wurde der schnellste Läufer der kurzen Bahn zu den Heats mit den Läufern der langen Kategorie eingeteilt. Dies gelang Maximilian, der knapp vor James den Streckensieg erlief. In der langen Kategorie war der Gewinner Mathias, doch schnellster nicht-Trainer war Matthieu.

Das Halbfinale und Finale fanden beides am Nachmittag ein wenig nördlicher von Burgdorf statt, dort ist das Gelände war sehr flach. Das Halbfinale war in Gelände mit viel Wiese um ein paar Wohnblocks und die LäuferInnen wurden durch zwei Schmetterlinge aufgeteilt.

Die Trainer haben ein Halbfinale unter sich gemacht.

Für ein A-Finale konnten sich Matthieu und Tobias als Gewinner der Heats und Sébastien und Elias als Zweitplatzierte qualifizieren, ins andere A-Finale gelangten Jules und James als Schnellste ihres Heats und Anouk und Arnaud als Zweitschnellste. Maximilian konnte sich auch gut bewähren, denn seine Zeit hätte in den Heats der LäuferInnen der kürzeren Quali zu einem Sieg gereicht.

Das Finale fand gleich nach dem Halbfinale statt und das Gelände war städtischer und technisch anspruchsvoll. Es gab wiederum einen Schmetterling und entscheidende Routenwahlen mit jeweils einer deutlich schnelleren Optimalroute, welche jedoch nicht offensichtlich erkennbar war, sodass es keinem Läufer gelungen ist, immer die beste Routenwahl zu treffen.

Die Trainer haben beim A-Finale der Läufer des längeren Qualifikationslaufes mitgemacht und dort konnte sich Mathieu erneut als Sieger durchsetzen vor Mathias und Térence. Im anderen A-Finale gewann James und das Podest komplettieren Arnaud und Anouk.

Am Sonntag gingen wir nach Schönbühl. Dort angekommen haben wir uns bereit gemacht um dann das dritte Training in Angriff zu nehmen. Es stand Multitech auf dem Programm. Die Bahn war wie in drei Teile aufgeteilt. Der erste Teil war Multiposten dort waren sehr viele Posten auf der Karte und es ging darum möglichst flüssig zu laufen und nicht immer anzuhalten. Im Gelände waren dann keine Posten. Im zweiten Teil war es eine Linienlauf, was so viel bedeutet, dass auf der Karte eine Linie war und man auf dieser Linie bleiben musste und genau schauen, wo die Linie durchgeht. Der dritte Teil war ein Puzzle, dort war es eigentlich eine ganz normale Karte, nur waren die Postverbindungen irgendwie angeordnet, so dass man beim vorauslesen die nächste Postenverbindung auf der Karte suchen musste.

Am Nachmittag gingen wir nach Koppigen, dort haben wir eine Sprintstaffel gemacht. Wir hatten noch Besuch von ein paar Bernern. Wir traten an in Zweierteams, alle liefen zweimal. Man musste sehr aufmerksam sein, da es viele kleine Wege gab, die man schnell übersehen konnte. Gewonnen hat die Staffel ein Berner Team, zweiter wurden Matthieu und Robin. Dritter wurden Tobias und Arnaud.

Merci fürs Organisieren

——————————– Traduction française ———————————-

Les 18 et 19 février, le Cadre Romand s’est rendu dans le canton de Berne pour un week-end de sprint.
Le samedi était consacré au Knock-out Sprint. Les qualifications ont eu lieu le matin au cœur de Burgdorf. Guillaume, en tant que traceur, a veillé à ce que la piste soit variée avec des choix d’itinéraires intéressants, le poste 6 étant le choix d’itinéraire le plus long et sans doute le plus exigeant (Voir l’extrait de carte plus haut)

Parmi les trois itinéraires possibles, l’itinéraire nord s’est imposé comme l’itinéraire optimal, avec la difficulté de trouver le passage sous le pont, ce qui a fait dévier de nombreux coureurs de l’itinéraire initialement prévu.
C’était une course relativement longue, avec environ 15 minutes de temps gagnant dans les deux catégories, et une montée vers la fin en a fait une course physiquement difficile.
Les qualifications ont déterminé les heats en demi-finale et il y avait deux catégories : Court et long. Comme il y avait 9 participants dans la catégorie courte et seulement 7 dans la longue, le coureur le plus rapide de la piste courte a été affecté aux heats avec les coureurs de la catégorie longue. C’est ce qu’a fait Maximilian, qui a remporté la course juste avant James. Dans la catégorie longue, le vainqueur était Mathias, mais le plus rapide des athlètes était Matthieu.
La demi-finale et la finale ont eu lieu l’après-midi, un peu plus au nord, toujours à Burgdorf, où le terrain était très plat. La demi-finale s’est déroulée sur un terrain avec beaucoup de pelouse autour de quelques immeubles et les coureurs ont été séparés par deux papillons.
Pour une finale A, Matthieu et Tobias se sont qualifiés en tant que vainqueurs des heats et Sébastien et Elias en tant que deuxièmes, pour l’autre finale A, Jules et James ont été les plus rapides de leur heat et Anouk et Arnaud ont été les deuxièmes plus rapides. Maximilian a également pu faire ses preuves, car son temps aurait suffi pour remporter les heats des coureurs de la qualification plus courte.
La finale a eu lieu juste après la demi-finale et le terrain était plus urbain et technique. Il y avait à nouveau un papillon et des choix d’itinéraires décisifs avec à chaque fois un itinéraire optimal nettement plus rapide, mais qui n’était pas évident à reconnaître, si bien qu’aucun coureur n’a réussi à toujours faire le meilleur choix d’itinéraire.
Les entraîneurs ont également participé à la finale A et c’est là que Mathieu s’est à nouveau imposé comme vainqueur devant Mathias et Térence. Dans la finale A des « Court », James a gagné et le podium a été complété par Arnaud et Anouk.

Le dimanche, nous sommes allés à Schönbühl. Une fois sur place, nous nous sommes préparés pour attaquer le troisième entraînement. Le programme prévoyait un entraînement multitechnique. Le parcours était divisé en trois parties. La première partie était consacrée aux postes multiples : il y avait beaucoup de postes sur la carte et il s’agissait de courir de la manière la plus fluide possible en s’arrêtant le moins possible. Il n’y avait pas de postes sur le terrain. La deuxième partie était une course en ligne, ce qui signifie qu’il y avait une ligne sur la carte et qu’il fallait rester sur cette ligne et regarder exactement où la ligne passait. La troisième partie était un Puzzle-O. Il s’agissait en fait d’un parcours standard mais avec les différentes tirées (et le bout de carte correspondant) réparties au hasard sur la carte. Le but étant de lire la carte et planifier sa tirée à l’avance (si ce n’est pas clair ,voici un exemple).
L’après-midi, nous sommes allés à Koppigen, où nous avons fait un relais de sprint. Nous avions encore la visite de quelques Bernois. Nous avons participé par équipe de deux, chacun a couru deux fois. Il fallait être très attentif, car il y avait beaucoup de petits chemins qu’on pouvait vite manquer. C’est une équipe bernoise qui a gagné le relais, Matthieu et Robin étant deuxièmes. Tobias et Arnaud ont terminé troisièmes.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Elias und Elia